La nouvelle initiative Rénovation de bâtiments de loisirs (RBL)

Cette fois encore, le FMV a conçu une initiative qui s’attaque à un créneau crucial pour l’atteinte des cibles environnementales, économiques et sociales.  

Dans le cadre de notre concentration sur les bâtiments pour en améliorer l’efficacité énergétique, notre équipe s’est penchée cette année sur la conception et la préparation du lancement de l’initiative RBL. Ce volet de 167 millions de dollars appuiera les municipalités canadiennes et les organismes à but non lucratif dans la rénovation des installations récréatives et culturelles municipales. 

L’initiative RBL a été lancée en avril 2021, et nous serons heureux de rendre compte de sa première année d’existence dans notre prochain rapport annuel. 

Des besoins pressants 

Les municipalités canadiennes possèdent et exploitent des portefeuilles de bâtiments vieillissants de diverses vocations, notamment des arénas, des piscines, des bibliothèques et des centres récréatifs et culturels. Ces installations sont souvent situées au cœur des municipalités, mais nombre d’entre eux sont de vieux bâtiments inefficaces qui ont bien besoin de rénovations. Ils consomment beaucoup de gaz naturel et d’électricité et produisent de grandes quantités de GES, mais à cause d’obstacles comme le manque de ressources et d’autres priorités, leur rénovation doit être remise à plus tard.  

Soutenues par le volet RBL, les municipalités réduiront considérablement leurs émissions de GES, amélioreront le rendement énergétique de leurs installations, réduiront leurs coûts d’exploitation et d’entretien, créeront des emplois à l’échelle locale, préserveront des pôles communautaires importants et prolongeront la durée de ces installations communautaires. 

L’offre de l’initiative RBL en bref 

Le volet RBL s’adresse à des municipalités de petite et de moyenne taille et à des municipalités rurales qui entreprennent des projets d’infrastructure en leur offrant quatre produits de financement :  

  • Une subvention pour le suivi et l’analyse de bâtiments communautaires 
  • Une subvention pour la remise en service de bâtiments communautaires 
  • Une subvention pour des études de faisabilité de mesures progressives de réduction des GES 
  • Des fonds pour les projets d’immobilisations (un prêt combiné à une subvention pour les rénovations destinées à réduire les émissions de GES et pour les mesures progressives de réduction des GES) 

Ces outils seront accessibles aux municipalités et aux organismes à but non lucratif canadiens qui possèdent et exploitent des bâtiments communautaires, à l’exception des villes où existent les centres LC3 (Municipalité régionale d’Halifax, Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Edmonton et Vancouver). Nous avons hâte de lancer l’initiative RBL et d’accepter les premières demandes de financement au cours de la prochaine année.