Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone

En 2019, le gouvernement du Canada a consacré à la Ligue des communautés canadiennes sobres en carbone (LC3) 183 millions de dollars des 350 millions de dollars du programme de Collaboration en matière de lutte communautaire contre les changements climatiques LC3-FCM. LC3 est un réseau constitué de centres situés dans sept des plus grandes régions urbaines du Canada :  

  • Vancouver et la vallée du bas Fraser

  • Calgary

  • Edmonton

  • Grand Toronto et région d’Hamilton

  • Ottawa  

  • Communauté métropolitaine de Montréal

  • Région d’Halifax  

Chaque centre recevra une dotation qu’il devra investir et se servira des rendements afin de financer des programmes de subventions, des recherches, des efforts de promotion de politiques et des activités locales axées sur des projets conçus pour réduire les émissions communautaires de GES. Cette initiative agira comme un catalyseur pour la mise en œuvre de solutions prometteuses à faibles émissions de carbone dans des municipalités de l’ensemble du pays. Elle a été conçue d’après le fructueux modèle du TAF (The Atmospheric Fund) du Grand Toronto et de la région d’Hamilton. Elle créera des emplois tout en améliorant la santé publique, la résilience communautaire et l’équité sociale. 

La FCM assurera le fonctionnement du bureau national du réseau LC3. Ses fonctions consisteront à produire les rapports sur les activités et les résultats des centres, à développer un pôle d’apprentissage pour transférer les idées qui accélèrent les solutions climatiques et à coordonner les services communs (p. ex. quantification des émissions de GES, conseils en matière d’investissements, communications et sensibilisation à l’échelle nationale).  

Au début de 2020, le réseau LC3 a établi un comité consultatif auprès du Conseil du FMV. Il réunit des spécialistes municipaux de renom du développement durable qui seront en mesure de prodiguer de précieux conseils stratégiques et de fournir un suivi aux dirigeants de cette initiative.  

Ces centres ont entrepris la conception de feuilles de route, embauche de directeurs généraux, l’établissement des structures opérationnelles et de gouvernance ainsi que la formation de partenariats avec les municipalités et des groupes communautaires locaux. Le bureau national et les centres travaillent ensemble à établir les assises du programme ainsi qu’à élaborer les conditions de transfert et de gestion à perpétuité de leurs dotations respectives.  

Nous avons maintenant amorcé le lancement des nouveaux centres LC3. Nous avons hâte de voir les premiers projets qui seront mis au point en collaboration avec divers partenaires communautaires locaux. Soutenus par la FCM, les centres développeront une expertise locale et un esprit de collaboration qui donneront des résultats tangibles, mesurables et adaptables dans des collectivités de tout le pays. Le réseau LC3 est en excellente posture pour maximiser ces possibilités et favoriser la prospérité dans son sillage, alors que le Canada progresse vers une économie sobre en carbone.